EQUINOX | MINELAB PEUT-IL DÉTRÔNER LE XP DÉUS ?

4

Ce week-end, lors du grand rallye international DETECTIVAL qui se déroulait en Angleterre, Minelab présentait l’EQUINOX, son nouveau détecteur haut de gamme qualifié de révolutionnaire. Un appareil très prometteur destiné à séduire des utilisateurs exigeants, jusqu’alors pleinement convaincue par le détecteur français concurrent : le XP Déus. Entre inspiration et innovation, l’EQUINOX va-t-il parvenir à retenir la préférence des prospecteurs ? On fait le tour de la fiche technique de l’appareil.

16 SEPTEMBRE 2017. Minelab avait choisit un événement de taille pour une annonce des plus importantes pour le fabricant Australien : l’arrivée de son tout dernier détecteur, l’EQUINOX, destiné à toucher une très large partie des prospecteurs. Un lancement en grande pompe, très spectaculaire et sans doute à la hauteur de l’annonce. Encore en cours de finalisation, nous avons néanmoins pu le découvrir et l’essayer à l’occasion du Detectival. Voici ce que nous en avons retenu.

LE PREMIER GRAND LANCEMENT DEPUIS LE GO-FIND

La dernière fois que Minelab annonçait une sortie importante, c’était pour la série Go-Find. Une gamme de détecteur d’initiation aux lignes futuristes qui allait avant tout toucher un public jeune ou non initié à la détection. Mais cette fois, Minelab a décidé de s’attaquer au segment haut de gamme. Un secteur difficile pour un public très exigeant, celui des prospecteurs expérimentés, en quête d’innovation, de performance et de polyvalence ! Un défi très complexe puisque ce segment est en vérité dominé depuis prés de 10 ans par le fabricant Français XP et qu’avec son détecteur avant gardiste, le XP DEUS, la barre est placée très haute.

Pour marquer un tel événement, Minelab à mis le paquet ! C’est le moins que l’on puisse dire : invitation de tous les revendeurs Minelab d’Europe et des Etats-Unis, conférences toute la journée dans un chateau à Oxford avec présentation façon Apple du nouveau bijou, déplacement en mini bus jusqu’au Detectival où Minelab a offert à tous les participants une arrivée spectaculaire du détecteur depuis les airs ! Le matin du Samedi 16 Septembre, un avion survolait le site du rallye avant de larguer un homme en parapente équipé du nouveau Détecteur EQUINOX de Minelab. Sans doute le lancement le plus impressionnant qu’il nous ait été donné de voir jusqu’à ce jour.

SUR LES TRACES DU XP DÉUS

Le projet était annoncé depuis quelques semaines et le secret des caractéristiques de ce nouveau détecteur a été particulièrement bien gardé. Aucune information ne circulaient, sauf des bruits de couloirs qui laissaient entendre que Minelab allait lancer un détecteur destiné à « tuer » le XP Déus ! C’est dans ses mots que la rumeur courrait et l’absence d’une quelconque information sur l’appareil rendait l’attente particulièrement obsédante. Alors comment Minelab s’y est pris pour tenter de rivaliser avec le XP Déus, le détecteur haut de gamme le plus populaire de ces 8 dernières années ?

UNE BATTERIE LITHIUM

L’Equinox dispose en effet, et pour la première fois chez Minelab, d’une batterie lithium, tout comme le XP Déus qui fut le premier à proposer ce mode d’alimentation. Économique et moderne, l’usage de la batterie lithium est une tendance qui est en train de devenir un standard, tant au niveau des détecteurs (XP Déus, Q20, Q40, QPRO), qu’au niveau des pin-pointers (XP MI-6, Scuba Tector, Xpointer Pro…). Une innovation ? Non, un minimum pour un détecteur haut de gamme en 2017 !

UN DÉTECTEUR PLUS LÉGER

Bien que toujours salué pour leur fiabilité et leurs performances, les détecteurs Minelab ont longtemps été critiqué pour leurs poids (2 Kg en moyenne) ! Cette fois, Minelab à fait des efforts et à finalement compris que la musculation était une activité incompatible ave la détection. L’Equinox est bien plus léger que tous les autres détecteurs haut de gamme du fabricant (SAFARI, ETRAC, CTX3030) et dispose d’un poids très convenable compris entre 1.2 et 1.4 kg selon le modèle (Equinox 600 ou Equinox 800), ce qui reste malgré tout au dessus des 800 g du XP DEUS.

CASQUE SANS FIL avec module bluetooth

Minelab offre un vrai casque sans fil mais utilisable à partir d’un module bluetooth livré avec l’Equinox 800. Le bluetooth adopté est ultra rapide et Minelab promet une détection sans décalage de son. Un bon point pour l’Equinox bien qu’il soit regrettable que celui-ci fonctionne à l’aide d’un module qu’il faudra emmener avec nous sur le terrain. Dommage que Minelab n’est pas décidé d’intégrer l’émetteur bluetooth directement dans leur boîtier comme le propose le XP DEUS. Le casque en lui même est de bonne qualité et permet même de l’ajuster à la forme et taille de la tête. Petit bémol tout de même, bien que léger et ergonomique le casque fourni isole énormément des bruits de l’extérieur ce qui est très gênant lorsqu’on aime discuter avec son collègue de détection sur le terrain ! 

MULTI-FRÉQUENCE SIMULTANÉ OU VLF

C’est la véritable innovation technologique du détecteur : l’Equinox est le premier détecteur alliant la technologie multi-fréquence simultanées au VLF. Les connaisseurs l’avaient prédit, le Minelab Equinox offre la possibilité de travailler soit en multi-fréquences simultanées ou d’utiliser au choix une fréquence unique parmi celles proposées (5kHz, 10kHz, 15kHz pour l’Equinox 600 ou 5kHz, 10kHz, 15kHz, 20kHz, 40kHz pour l’Equinox 800).

Deux technologies habituellement proposées séparément, que l’on retrouvera donc dans un seul détecteur : l’Equinox. Un choix qui sur le papier peut avoir des avantages en terme de polyvalence mais dont l’efficacité sur le terrain reste encore à démontrer. Mais il faut souligner l’originalité du concept qui va dans le bon sens, celui de la quête de performances et de l’optimisation des résultats.

Il parait clair que ce choix représente véritablement l’arme secrète de Minelab pour détrôner le XP Déus qui fût le premier détecteur à proposer au choix 4 fréquences ajustables en 1 seul clic.

SIMPLIFICATION D’USAGE

Si Minelab fut jusqu’ici réputé pour proposer des interfaces très riche, rendant l’usage complexe, cette fois-ci Minelab corrige le tir. L’Equinox répond à cette problématique de simplification et propose un usage facile de l’appareil. Son interface reste claire, sans superflu et les réglages sont très intuitifs ce qui change des tableaux de bord de Boeing jusqu’ici proposé sur les précédents détecteurs de la marque. Un point important qui mérite d’être salué et qui est là encore destiné à toucher un large public.

ÉTANCHÉITÉ À 3 MÈTRES

Voilà de quoi séduire les prospecteurs les plus aventureux, notamment les fans de détection aquatique ! L’Equinox de Minelab sera submersible jusqu’à 3 mètres de profondeur mais un casque aquatique non livré sera indispensable pour une parfaite utilisation.

INSPIRATIONS…

Au delà des inspirations françaises, on pourrait également s’amuser à voir quelques ressemblances entre l’Equinox … et la série Q de Quest ! Celui qui fut soupçonné de plagier ses grands frères Australien et Américain (First Texas Group) a peut-être finalement donné quelques idées à Minelab. En effet, lorsque l’on observe la canne droite de l’Equinox, on reconnait facilement l’allure d’un Q20 ou d’un Q40 ! De même, le boitier de l’Equinox s’inscrit à s’y méprendre dans le même design que celui des Quest.

Ou faudrait-il remonter jusqu’au XP Déus, qui aurait peut-être inspiré Quest par sa télécommande verticale, alors que tout le monde jusqu’ici utilisait un boitier horizontal ? Quoi qu’il en soit, cette concurrence a du bon et la dynamique que prennent les fabricants depuis 2-3 ans tirent l’ensemble du marché vers le haut avec encore plus d’innovation à la clé pour le plaisir des fans de détecteur de métaux.

L’AT MAX TUÉ DANS L’OEUF

Bien qu’XP soit le premier visé par cette annonce, c’est surtout le fabricant Garrett qui doit s’arracher les cheveux en lisant la fiche technique de l’appareil ! Car au regard du prix proposé, le nouveau détecteur à peine sortit AT MAX parait dores et déjà obsolète. On retrouve bien un casque sans fil, mais l’AT Max ne peut rivaliser avec les fréquences de l’Equinox de Minelab, sa batterie lithium ou encore moins avec son prix (890€ pour l’AT Max).

On assiste donc à un véritable coup dur pour le fabricant américain qui semblait pourtant miser sur l’AT MAX pour séduire le public Garrett et reconquérir quelques part de marché du segment haut de gamme. Reste à voir comment vont réagir les prospecteurs fans de la marque américaine…

LE SAFARI, L’ETRAC AU PLACARD ?

Avec la sortie de l’Equinox, Minelab met un grand coup de balai dans sa gamme de détecteur. Vue l’ensemble des caractéristiques techniques de l’Equinox et des prix annoncés par le fabricant Australien (prés de 950 euros TTC pour l’Equinox 800), Minelab ringardise le SAFARI et L’ETRAC, des détecteurs pourtant phares. Deux possibilités se dessinent : soit leur prix vont chuter après la commercialisation des premiers modèles de l’Equinox, soit MINELAB va clairement et simplement les supprimer de sa gamme pour laisser la place à leur nouvel appareil vedette.

L’Excalibur risque lui aussi d’être mis à mal avec cette sortie mais devrait continuer d’être commercialiser car il reste l’appareil de référence pour les plongeurs en eaux profondes ce que ne permet pas l’Equinox. Cependant les utilisateurs de l’Excalibur qui utilisent l’appareil uniquement dans les 3 premiers mètres de l’eau devraient être séduits par la polyvalence affichée de l’Equinox.

Quant au CTX3030, il vient lui aussi de prendre un sérieux coup de vieux avec la sortie de l’Equinox. Il y a fort à parier que son prix viennent lui aussi à être revu à la baisse d’ici quelques mois.

AU RAYON DES REGRETS …

Plutôt satisfaits de cette annonce, on regrettera néanmoins un choix étonnant qui aurait largement pu être amélioré : l’absence de canne télescopique. En effet, l’Equinox dispose seulement d’une canne à bague de serrage, rarement fiable, souvent fragiles et surtout dépassées depuis longtemps. Pour expliquer ce choix, Minelab précise qu’une canne télescopique aurait augmenté le coup. Un argument qui ne saurait nous convaincre étant donné que même Quest avec ses détecteurs d’initiations démarrant à moins de 300€ propose une canne d’une finition parfait, avec clips comme le fait le XP Déus depuis des années. On peut peut-être espérer que ce point soit revu d’ici la sortie officielle.

Rappelons que l’Equinox 600 et l’Equinox 800 sont attendus autour de fin 2017. Une date encore vague et peu fiable dans le domaine de la détection où l’on sait que les retards sont fréquents. Soyons patient et attendons début 2018 pour le voir définitivement sur les terrains de jeu. On lui souhaite un beau succès !

L’Equinox peut-il donc « tuer » le XP DEUS ?

C’est bien l’objectif de Minelab et les nouvelles caractéristiques affichées démontrent cette ambition. On ne peut que saluer les améliorations réalisées par Minelab sur ce nouveau modèle. Pour répondre objectivement à cette question, voici plusieurs points de comparaison :

Le poids : l’Equinox fait 1,2 kg. Bien que considérablement amélioré par rapport à ce que Minelab proposait auparavant le poids du détecteur reste bien supérieur au 800 gr du Deus.

L’ergonomie : L’Equinox est doté d’une canne qui se démonte en 3 parties doté de bagues de serrage identique à ce qu’il se faisait il y a plus de 15 ans alors que le XP DEUS dispose d’une canne télescopique en S excellent pour le transport et le rangement. On se demande encore pourquoi Minelab propose une canne de ce type sans possibilité de plier le boîtier. –

Le sans fil : L’Equinox sera fourni avec un casque sans fil, oui mais utilisable avec un module bluetooth alors que les casques sans fil du XP DEUS s’utilisent directement sans module auxiliaire. Sur ce point notons que le XP DEUS reste toujours l’unique détecteur 100% sans fil quand l’Equinox est relié toujours par un câble.

La batterie lithium : l’Equinox est doté d’une batterie lithium avec une autonomie annoncée de 12 heures. Idem pour le XP DEUS. Il faudra voir sur ce point si les 12h annoncées sont en mode VLF ou en multi simultanée ?

L’étanchéité : L’Equinox est entièrement étanche jusqu’à 3 mètres de profondeur mais nécessite l’utilisation d’un casque étanche non fourni avec l’appareil. Le XP DEUS est lui aussi étanche à 3 m mais nécessite l’utilisation d’un guideur d’onde et d’un brassard étanche pour la télécommande. Les casques sans fil XP DEUS WS4 et WS5 sont quant à eux étanches.

Les fréquences de détection : L’Equinox 800 permet de travailler sur 5 fréquences au choix (5,10,15,20,40 kHz) ou en multi-fréquences simultanées. Le XP DEUS quant à lui dispose sur le disque standard de 4 fréquences au choix 4,8,12,18 kHz)

D’un point de vue des caractéristiques techniques, Minelab tape un grand coup avec l’Equinox. La possibilité de travailler soit en VLF ou soit en multi-fréquence simultanée est sur le papier séduisant. Espérons seulement que ce ne soit pas un coup de force marketing de la marque et que les performances soient vraiment au rendez vous. Car pour aller détrôner le Dieu des détecteurs et ses utilisateurs exigeant, l’Equinox devra prouver que sur le terrain il apporte un vrai plus aux prospecteurs. En attendant les premiers tests sur le terrain et en l’état actuel des choses, le XP DEUS dispose toujours d’une longueur d’avance en terme de confort et d’ergonomie qui sont des éléments très importants dans le choix d’un détecteur. Les véritables victimes de la sortie de l’Equinox sont les tous les autres détecteurs de métaux dont le prix de vente est autour de 600 euros et plus. Adieu les Teknetics G2 et T2, le Nokta Impact, le Fisher F75 et autre Gold Max Power et G-Maxx II ! Minelab et l’Equinox suive la voie tracée par XP et par la occasions viennent de de faire basculer le monde de la détection dans l’ère moderne ! Vivement les premiers modèles pour les soumettre aux conditions de terrains !

Share.

4 commentaires

  1. Il m’a pas l’air mal, mais voila la guerre est lancé pour détronner d’autres détecteurs.;. Ou alors le serpent va encore se mordre la queue…
    Aille Minelab !!!! La canne en 3 bouts…. Oupssss pour son prix ça a aurait été très pratique et plus robuste.
    Il m’a l’air pas mal, un ami à moi l’a précommandé, et me languis de le comparer à mon Bon vieux White’s Spectra V3i qui lui à un écran couleur, analyseur spectral, 3 fréquences simultané, qui aide pas mal avant de creuser on sait ce que c’est.
    Attendons et regardons certaines vidéo sur YT, et attendons les retombés des utilisateurs(trices)

  2. Beaucoup vont s’en mordre les doigts pour être franc même moi je le veu ce détecteur seulement trop de monde à fait la connerie de le pré-commander !!! Moi je ronge mes ongles et attend les tests les VRAIS tests! Je sors du t2 et g2 upg qui pour moi sont tout deux des machines REDOUTABLES
    Les finitions de l’équinoxe laisse vraiment à désiré au vue du prix même pas de choix de disque une poignée et une canne degeulasse.
    Mais cette technologie innovante des fréquences simultanées me fait aimé avant sa sortie ce détecteur! Alors vivement les tests réelles sur.le terrain vite vite vite

    • I LOVE DETECTION on

      Il faut toujours être prudent et attendre les vrais tests terrains effectués par les vrais utilisateurs avant de se jeter sur un nouvel appareil. Sur le papier, il y a des choses intéressantes, sur le terrain il y en aura forcément aussi. Les premiers retours arriveront dans les 6 prochains mois. En attendant, observons 🙂

Leave A Reply