20 ANS DE TREASURE ACT : LE BILAN

0

C’était le 04 Juillet de l’année 1996, autrement dit au siècle dernier.
Ce jour là, le parlement du Royaume-Uni votait le Treasure Act, une loi qui allait durablement révolutionner la détection de loisir, du moins sur le territoire britannique. Depuis, des centaines de milliers de trouvailles qui auraient pu rester secrètes ont été déclarées et nombre d’entre elles, reconnues comme « trésors », ont rejoint les collections publiques. Après deux décennies de Treasure Act, il est temps de dresser le bilan de ce cadre législatif unique au monde. 

20 ans déjà ! 20 ans d’avance ou 20 ans de retard… tout dépend de quel côté de la manche l’on se situe. Depuis sa mise en application en 1996, la loi qui encadre les découvertes de trésor au Royaume-Uni (plus précisément en Angleterre, en Irlande du Nord et au Pays de Galles) n’a cessé de faire grimper en flèche le nombre de déclarations.

DES DÉCLARATIONS EN CONSTANTE HAUSSE

Pour en avoir le coeur net, il suffit de consulter les derniers rapports établis par le British Museum, en charge de la direction du Portable Antiquities Scheme, dispositif étroitement lié au Treasure Act :

En 2013, 80 861 trouvailles ont été déclarées sur la plateforme Finds.org. 90% d’entre elles ont été réalisées par des prospecteurs. Parmi elles, 993 trésors ont été recensés et reconnus par le Treasure Act. 93 % de ces trésors furent découverts par des utilisateurs de détecteurs de métaux et les plus importants d’entre eux ont été acquis par des musées (166 trésors sont concernés, d’autres ont été offerts et les autres ont été retournés aux inventeurs).

En 2014 cette fois, 113 794 trouvailles ont été déclarées sur la plateforme Finds.org. 96% d’entre elles ont été réalisées par des prospecteurs. Parmi elles, 1 008 trésors ont été recensés et reconnus par le Treasure Act. 96 % de ces trésors furent découverts par des utilisateurs de détecteurs de métaux !

Si cela ne suffisait pas à vous convaincre, découvrez cette infographie animée concernant les déclarations de trésors reconnus par le Treasure Act (à ne pas confondre avec les déclarations de trouvailles, beaucoup plus nombreuses comme en attestent les rapports du portable Antiquities Scheme).

Dans ce court extrait, on apprend qu’avant la mise en place du Treasure Act, seule une trentaine de trésors étaient recensés chaque année en Grande Bretagne… Deux décennies plus tard, ce ne sont pas moins de 1 000 déclarations de trésors par an qui sont comptabilisées (parmi les centaines de milliers de trouvailles d’importances variées déclarées chaque année), soit une hausse de 97% de trésors déclarés !

Un constat à la fois édifiant et enthousiasmant qui font du Treasure Act LE modèle à suivre pour la France et de nombreux pays Européens !

Share.

Leave A Reply