PLAGE & AQUATIQUE : LES DÉTECTEURS DE MÉTAUX SPÉCIALISÉS

0

La plage est un terrain de jeu agréable à pratiquer l’été lors des vacances mais reste malgré tout très atypique, avec des codes, une technique et une approche particulières. Un milieu « spécifique » auquel il convient d’adopter les codes pour profiter au mieux de ses trouvailles. Pour y parvenir, la question du matériel est prépondérante. En voici quelques clés.

La détection sur la plage diffère de la pratique sur les autres terrains pour deux raisons principales :

> Les techniques de détection n’ont rien à voir avec celle que l’on utilise en champs ou forêt. Les plages sont toutes différentes et il faut être capable de lire le terrain afin de repérer les zones de concentration de cibles, notamment en fonction du relief et des marées. Tout un art qui mériterait un article à part entière !

> Parce qu’il s’agit d’un terrain de jeu sur lequel les éléments naturels (sel de mer + eau) viennent influencer les performances du détecteur. En effet, le sable gorgé d’eau de mer crée une forte minéralisation qui empêche l’usage de tous les détecteurs traditionnels. Aucun problème sur le sable sec, mais seuls les détecteurs spécialisés permettront de passer sans interférences ou faux signaux sur les parties humides des plages à marée basse (qui sont les zones les plus prisées car elle regorgent d’une plus grande quantité de bijoux perdus). Des détecteurs qui se distingue des appareils traditionnels de part leurs principes de fonctionnement (multi-fréquences simultanées, induction pulsée, très haute fréquence) qui leur permettent de s’affranchir des effets de sols générés par l’eau gorgée de sel et donc de réussir à pénétrer le sable humide sans souci.

Seuls les détecteurs « spécialisés » sont performants sur les parties humides des plages.

LES DÉTECTEURS TRAVAILLANT EN MULTI-FRÉQUENCES SIMULTANÉES

Pour parvenir à traverser les couches minéralisées des plages et faire de l’aquatique, on utilise des détecteurs travaillant en « multi-fréquences simultanées ». Techniquement parlant, il s’agit de ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle pour pratiquer sur les parties humides des plages ou en aquatique. Les détecteurs multi-fréquences simultanées envoient un spectre de plusieurs fréquences en même temps dans le sol. Couplée à un bon système de compensation d’effets de sol, cette technique offre le meilleur niveau de performances sur le sable gorgé d’eau de mer, forcément très minéralisé, ou en aquatique.

Peu de fabricants sont présents sur ce segment. La marque numéro 1 de cette catégorie de détecteur est assurément Minelab, le spécialiste de la plage et des conditions extrêmes ! Il propose une gamme de détecteurs travaillant tous en multi-fréquences simultanées : E-trac, Safari, Excalibur II et CTX3030. Fisher propose aussi trois appareils spécifiques qui ne sont pas en reste avec les CZ 3D, CZ-21 et le détecteur aquatique Fisher 1280-X.

Les spécialistes des plages vous le diront, la multi-fréquence simultanée permet de s’affranchir au mieux des effets de sol tout en ayant un niveau de sensibilité sur petites cibles (chaînette, boucle d’oreille) impressionnant ! Une des conséquences de ce principe de fonctionnement est une réactivité (vitesse de calcul) plus lente qu’un détecteur traditionnel. C’est pourquoi il est impératif de détecter plus lentement avec un détecteur multi-fréquences simultanées, afin de bien laisser les ondes pénétrer le sol pour un maximum de résultats.

À noter : les détecteurs multi-fréquences simultanées offrent un bon niveau de polyvalence, car ils peuvent être utilisés aussi bien en terres intérieures que sur les plages. Pour autant, leur poids (2kg au mieux) et leur faible réactivité ne rendent pas agréable leur utilisation sur les terrains traditionnels. Nous conseillons le choix d’un multi-fréquences simultanées pour tous les utilisateurs qui font plus de 50% de plages !

Sachez que les meilleurs appareils multi-fréquences simultanées sont proposés à partir de 1 000 €. Un budget conséquent, notamment pour un prospecteur qui ne pratiquerait la détection sur les plages qu’à de rares occasions. Dans ce cas précis, le prospecteur à le choix de se tourner vers un détecteur moins spécialisé, qui utilise un principe de fonctionnement différent, travaillant en « Très Haute Fréquence », ce  qui se révélera plus polyvalent que les détecteurs spécifiques adaptés aux seuls terrains Plage ou Aquatique.

LES DÉTECTEURS TRAVAILLANT EN TRÈS HAUTE FRÉQUENCE

Pour bénéficier d’un détecteur capable à la fois de travailler les zones minéralisées des plages et les principaux terrains des terres intérieures, le tout pour un coût modéré, la très Haute Fréquence représente une solution intéressante. On parle de très Haute Fréquence à partir de 20 kHz, jusqu’à 100 kHz. Ces fréquences de détection spécifiques permettent en effet de pénétrer les sols les plus minéralisés et de passer sur les parties humides des plages. 

La Haute Fréquence sera moins efficace en terme de résultat, car moins puissante, mais sera plus économique à l’achat qu’un détecteur multi)fréquences simultanées et vous garantira une utilisation stable sur le sable humide. Nous conseillons l’utilisation de la très Haute Fréquence pour tous les utilisateurs travaillant moins de 50% de leur temps de détection sur les plages.

Ainsi, il est possible de se tourner vers le Makro GOLD Racer, détecteur polyvalent travaillant en 56 kHz, qui se montre assez performant sur les zones minéralisées.

Pour aller plus loin, si vous avez déjà un XP Déus, vous pouvez également l’équiper d’un des deux nouveaux disques Haute Fréquences Double D (22.5 cm HF ou Elliptique HF). Ces derniers vous offriront l’accès à la Très Haute Fréquence puisqu’ils peuvent monter jusqu’à 60 kHz pour le premier et 81 kHz pour le second. Un vrai plus pour les parties les plus minéralisées des plages qui offre un niveau de performance proche des multi-fréquences simultanées !

Que ce soit par le biais d’un Makro Gold Racer ou d’un disque XP Déus Haute Fréquence, le choix de la Haute Fréquence vous permettra de profiter des zones humides des plages sans avoir à acquérir un second détecteur, dont vous n’avez pas forcément l’usage, ni le budget.

LES DÉTECTEURS TRAVAILLANT EN INDUCTION PULSÉE

Les détecteurs à Induction Pulsée abordent une autre approche technologique : ils sont beaucoup plus puissants que les détecteurs multi-fréquences simultanées et Haute Fréquence. En contrepartie, ils ne permettent pas de discriminer. L’appareil sonnera sur toutes cibles métalliques quelque soit sa nature ou sa conductivité ! Ils s’agit du principe de fonctionnement offrant le plus de puissance sur le terrain. L’Induction Pulsée permet de s’affranchir totalement des effets de sol, offrant une meilleure pénétration des sols les plus minéralisés pour un maximum de résultat.

Dans la catégorie des détecteurs à Induction Pulsée, on retrouvera notamment le Garrett Sea Hunter Mark II qui est un détecteur aquatique entrée de gamme ainsi que le White TDI SL (l’un des plus puissants et parmi les plus appréciés des prospecteurs, malgré un réglage qui nécessite tout de même un peu d’entrainement). Le White’s Surf PI Dual Field est également un détecteur à Induction Pulsée (PI = Pulse Induction en anglais), tout comme le C-SCOPE CS-4PI dans une catégorie inférieure.

À savoir : à l’heure actuelle, les professionnels de la détection des plages nous ont confié que l’appareil offrant les meilleurs résultats sur les parties les plus minéralisées des plages est un détecteur spécialisé pour la recherche de pépite d’or : le SDC 2300 de Minelab, travaillant lui aussi en induction pulsée ! Une véritable perle ! Mais si votre motivation principale est la recherche d’objets perdus sur les plages, son prix élevé vous fera faire un autre choix plus adapté à cette pratique !

Dans la catégorie des pinpointers, le Scuba Tector de Deteknix est lui aussi un appareil fonctionnant sur le principe de l’induction pulsée. Il combine ainsi trois gros avantages : la simplicité d’utilisation (seulement 2 touches), la puissance (il s’agit du plus puissant des pinpointer) et son faible prix, seulement 199 euros ! À ce prix là, cela vaut la peine de se laisser tenter et de s’adonner au plaisir du beachcombing ! Attention, les performances d’un pinpointer aquatique ne sont pas comparables avec un détecteur spécialisé ! 

Vous en savez maintenant un peu plus pour vous équiper et travailler dans les zones les plus minéralisées ! Une fois que votre choix de matériel sera fait, prenez le temps de consulter les différents sujets liés à la plage afin de mieux comprendre comment faire un maximum de trouvaille et initier votre stratégie de détection !

SOMMAIRE | NOTRE DOSSIER « PLAGE ET AQUATIQUE »

Share.

Leave A Reply