QUEST PRO : LE DÉTECTEUR HAUT DE GAMME MULTI-FRÉQUENCE ARRIVE

0

Après le succès retentissant du lancement récent des détecteurs Q20 et Q40, le fabricant américain QUEST poursuit sa lancée et s’apprête à sortir le QUEST Pro, un appareil haut de gamme. Une montée en puissance pour cette jeune marque de détecteurs et un défi de plus : étendre sa gamme au-delà de l’initiation. Voici ce qu’il faut retenir du Quest Pro.

En pleine croissance sur le marché de la détection, le fabricant QUEST est déjà dans les starting-blocks pour un nouveau lancement ! Le Quest Pro, détecteur très prometteur, maintes fois annoncé, n’a jamais été aussi proche de faire son apparition sur les terrains de jeu. À l’heure où celui-ci est déjà en production à grande échelle, nous vous proposons de faire sa connaissance pour mieux évaluer ses capacités.

Pour être informé de la disponibilité du QUEST PRO près de chez vous, INSCRIVEZ-VOUS ICI

UNE SORTIE REPOUSSÉE À PLUSIEURS REPRISES

Si vous suivez l’actualité de la détection, le Quest Pro ne vous est certainement pas totalement inconnu. En effet, un détecteur du même nom était déjà annoncé il y a près de 2 ans, alors que le fabricant QUEST s’appelait encore DETEKNIX. Ce dernier avait pour habitude de « teaser » sur ses accessoires en cours de développement, mais c’était la première fois qu’un détecteur était dévoilé. Entre temps, une guerre industrielle s’était déclarée entre DETEKNIX et quelques fabricants, qui lui reprochaient d’avoir un peu trop puisé chez la concurrence pour le développement de son nouveau détecteur. Après une bataille judiciaire, DETEKNIX est revenu en force sous un nouveau petit nom et c’est ainsi qu’ont vu le jour les Quest Q20 et Q40 ! Cette nouvelle page tournée a permis au fabricant de relancer son projet phare avec de très nombreuses améliorations : le Quest PRO.

UN DETECTEUR MULTI-FRÉQUENCE : 5, 13 et 20 kHz

C’est sans doute l’une de ses nouvelles caractéristiques qui définit le mieux sa personnalité. Le QUEST Pro, précédemment imaginé pour travailler en 13 kHz, laisse désormais place à un appareil multi-fréquence au choix ! Le prospecteur pourra ainsi basculer à souhait sur une basse fréquence de 5 kHz ou monter en sensibilité pour passer à 13 kHz ou même 20 kHz. Rappelons que la fréquence de détection est un critère déterminant dans le choix d’un appareil, ce qui implique qu’en général on choisit un détecteur basse ou haute fréquence en fonction de l’usage que l’on souhaite en faire.

Ici, ce choix cornélien est plus simple à résoudre puisque l’on peut adapter avec un même détecteur sa fréquence selon les conditions du terrain et les cibles recherchées. On est donc théoriquement sur un niveau de polyvalence similaire au XP Déus, bien que ce dernier propose 4 fréquences au choix, soit une de plus que le Quest pro. Un concurrent pour le XP Déus ? La comparaison sur le papier est toujours intéressante. Le Quest Pro dispose bien d’une canne télescopique, d’une batterie lithium, d’un casque sans fil et enfin des fréquences au choix ! Mais la comparaison s’arrête là, car bien que complet le Quest Pro ne dispose pas des mêmes niveaux de réglages, de polyvalence et de conforts offerts par le XP Deus.

UN DÉTECTEUR SUBMERSIBLE

Autre critère intéressant pour ce troisième détecteur de la marque américaine, le Quest Pro a été conçu pour travailler en aquatique, jusqu’à 5 mètres de profondeur. Une caractéristique qui lui permet de jouer dans la cours des célèbres GARRETT AT Pro et AT Max de l’autre fabricant américain : GARRETT. Ce dernier a d’ailleurs de quoi être agacé puisque non content de lui manger quelques parts de marché dans l’initiation, Quest vient taquiner GARRETT sur le segment des détecteurs aquatiques en eau douce, sur lequel il était le seul installé depuis le lancement du GARRETT AT Pro ! Qui dit détecteur aquatique, dit également casque submersible. C’est du moins ce que l’on attendait du Quest Pro, annoncé équipé d’un casque sans fil qui jusqu’ici chez QUEST ne peut pas être plongé dans l’eau. On peut donc espérer à l’avenir l’arrivé d’un casque QUEST aquatique.

QUEST prévoit même très rapidement une mise à jour du logiciel du QUEST Pro, afin que le détecteur soit utilisable en aquatique à la plage, ce qui le transformera en un détecteur polyvalent capable d’affronter tous types de terrain y compris la plage et l’aquatique. Une caractéristique qui devrait intéresser beaucoup d’utilisateurs compte tenu de l’intérêt croissant pour la détection aquatique (eau douce et eau de mer). On peut être optimiste sur les performances du QUEST Pro en aquatique car le Q40 impressionnait déjà avec son mode plage inclus, ce qui était déjà inédit pour un appareil dit d’entrée/mi de gamme.

LÉGER, CONNECTÉ, RÉTRO ÉCLAIRÉ

Intéressons-nous quelques instants aux caractéristiques de second plan. Tout d’abord, le Quest Pro, comme l’ensemble de la famille des détecteurs QUEST, est un détecteur relativement léger ce qui n’est absolument pas négligeable sur le terrain ! On appréciera son poids de 1,1 kg lorsque celui-ci est équipé du petit disque Double D BLADE (16x22cm) ou 1,3 kg avec grand disque Double D Raptor (22x28cm).

Son petit plus qui ne vous aura pas échappé : le Quest Pro est connecté à votre smartphone via l’application QuestGo (iOS et Android) qui n’est pas sans rappeler l’application Go-Detect. QUEST propose donc de renforcer l’expérience d’utilisation de son détecteur apportant encore plus d’interaction et renforçant le côté ludique de notre loisir. On pourra ainsi retracer son parcours de détection en temps réel sur une carte, enregistrer ses trouvailles et même interagir avec la communauté QuestGo. Avouons que ça le fait !

L’écran du Quest Pro est relativement bien conçu avec une interface simple à prendre en main et intelligemment pensée. Sur ce modèle l’écran dispose d’un rétro éclairage comme sur un Déus, un Makro Racer ou encore un Garrett AT Max. Il semblerait même qu’une ampoule LED située à l’arrière de l’écran permette d’éclairer la tête de détection. Bon à savoir !

Ajoutons à cela que le Quest Pro dispose, comme énoncé, d’une batterie lithium (30h d’autonomie / 20h avec casque sans fil), de 5 programmes de détection, d’une canne télescopique, d’un réglage des effets de sol automatique et manuel et d’une poignée ajustable comme sur les Q20 et Q40.

Avec autant de cordes à son arc, il s’agit là d’un lancement très important pour QUEST qui joue là une nouvelle carte sur le marché de plus en plus concurrentiel de la détection ! La réussite d’une telle sortie, à l’instar de celle des Q20 et Q40, va se jouer là encore sur les critères principaux : la performance sur le terrain, l’équipement, l’innovation et enfin le juste prix ! Si tous ces ingrédients sont réunis, le Quest Pro rencontrera son public. Sur le papier, le Quest Pro est très séduisant, d’autant que celui-ci sera disponible pour 799€ livré avec deux disques (Raptor + Blade) et un casque sans fil.

Share.

Leave A Reply