DÉTECTER SUR LA PLAGE : LE GUIDE

0

Détecter sur une plage avec un détecteur de métaux est une pratique bien distincte dans la détection de loisir. Car si les trouvailles y sont généralement contemporaines contrairement à la détection en terres intérieures où les trouvailles sont souvent plus anciennes, la technique diffère et les technologies des appareils également. Pour vous aider à découvrir ce fabuleux terrain que représente la plage ou encore l’aquatique, voici notre guide ultime.

Première étape pour se lancer, le choix du matériel ! Un bon équipement sur la plage est un équipement qui a été pensé pour la plage.

CHOISIR LE BON DÉTECTEUR

Pour pratiquer la détection sur la plage, il existe une règle simple : détecteur traditionnel = sable sec. Détecteur spécialisés = sable humide.

En effet, TOUS LES DÉTECTEURS du marché permettent de travailler sur le sable sec. Du QUEST Q20 au XP Deus, il n’existe pas un seul détecteur qui ne soit pas performant sur le sable sec, ce qui est normal car ce terrain n’est pas plus complexe à travailler qu’un autre !

En revanche, sur le sable humide, la partie où le sable est gorgée d’eau salée, seuls des détecteurs spécialisés de part leur principe de fonctionnement (ou disposant d’un « mode plage ») sont performants : ils permettent au détecteur de s’affranchir des effets de sol crée par le sel et aux ondes de traverser les couches minéralisées sans faux signaux ou autres perturbations.

Deux technologies co-existent parmi les détecteurs spécialisés : les détecteurs multi-fréquences et les détecteurs à induction pulsée.

  • Minelab est à ce jour l’unique fabriquant à proposer des appareils travaillant en multi-fréquence simultanée. Il s’agit d’un principe de fonctionnement envoyant un spectre de plusieurs fréquences différentes en même temps dans le sol. Cela permet de travailler sans aucune interférences même dans les endroits les plus minéralisés de la plage (sauf les zones à sable noir) avec un bon niveau de puissance et de sensibilité ce qui procure de très bons résultats notamment sur les petites cibles difficilement détectables comme les petites chaînes en or et les boucles d’oreilles.
  • Les détecteurs à induction pulsée sont les plus puissants du marché pour les plages. Leur principe de fonctionnement leur permet de travailler dans les zones de minéralisation les plus extrêmes. Ce sont des appareils qui sont généralement utilisé soit en aquatique ou la pollution est moindre, soit pour finir des zones déjà détectées car l’induction à un défaut majeur… Impossible en effet de discriminer des cibles. L’induction pulsée détectera donc la moindre présence métallique sans aucune distinction possible quant à la nature du métal.

Les détecteurs spécialisés travaillant en induction pulsée ou en multi fréquence simultanées sont certes performant mais comme vous le savez, le matériel spécifique à un coût ! Ces appareils sont plus puissant et plus sensible mais sont en même temps les plus onéreux.

La haute fréquence comme alternative

La haute fréquence est une alternative à ces appareils spécialisés. Utilisée sur les détecteurs standard VLF, elle permet en effet de passer sur la plupart des parties gorgées d’eau de mer à moindre prix. De plus en plus de fabricants ont misé sur l’ultra-polyvalence et proposent désormais des détecteurs disposant de plusieurs fréquences ajustables allant de la basse fréquence (4 kHz) à la très haute fréquence (80 kHz), permettant de travailler aisément sur la partie humide des plages. C’est le cas de Makro avec son Multi-Kruzer, de Quest avec le Quest Pro et de XP avec son disque HF Elliptique qui permet de travailler en très haute fréquence jusqu’à 80 kHz.

La haute fréquence permet de travailler sur les parties humides des plages, avec certes un peu moins de stabilité et de puissance qu’un multi-fréquences simultanée, mais permet tout de même de sortir 80% des cibles. Les 20% restant sont ce que l’on appelle les cas particuliers : les très faibles conducteurs (chaînette, fine bague, boucle d’oreilles et cible très profonde).

SORTIR AU BON MOMENT

Au delà du détecteur, la détection sur la plage implique de la stratégie et un certain opportunisme. Aussi, on ne détecte pas à n’importe quelle heure sur le sable ! Cela paraît évident mais il s’agit d’arriver après le départ des derniers baigneurs et avant l’arrivée des prochain plagistes.

Par conséquent, nous vous recommandons de vous lever de bonne heure et d’aller détecter dès les premières lueurs du jour (5-6H) jusqu’en début de matinée (10h00 au plus tard). Au delà, vous risquez de déranger les premiers estivants.

Si vous n’êtes pas du matin ou que vous souhaitez être certain que personne ne passe avant vous, vous pouvez tout aussi bien pratiquer la plage en fin de journée, une fois que tous les plagistes sont rentrés chez eux, soit à partir de 20H00 afin de ne déranger personne et jusqu’à 00:00. Au delà, sans compter le problème de luminosité, vous pourriez faire la rencontre de quelques fêtards et votre sortie détection pourrait bien être un peu chahutée !

PRIVILÉGIER LES ZONES À TROUVAILLES

Comme en détection traditionnelle (champs, prairie, forêt), le lieu est l’un des éléments capitaux dans le succès de votre sortie sur la plage !

Si vous disposez d’un détecteur traditionnel, vous ne pourrez travailler que sur le sable sec. Dans ce cas de figure, votre esprit logique doit vous guider vers les zones les plus propices à faire des trouvailles : là où il y a eu du passage et potentiellement de la perte. Le chemin qui mène au premier stand de snacks et boissons fraiches est idéal pour trouver des monnaies. Le terrain de beach-volley, ou encore les zones reculées, à l’abri du vent où de nombreux plagistes aiment installer leurs serviettes sont en revanche plus à même de donner lieu à la découverte de chaînes, alliances et autres bijoux.

 

En revanche, si vous avez entre vos mains un détecteur de type multi-fréquences simultanée ou à induction pulsée ou encore travaillant en très haute fréquence, vous avez de la chance : à vous la zone humide et ses nombreuses trouvailles ! C’est là que vous avez le plus de chances de trouver des bijoux, car on perd plus facilement ses effets dans l’eau. Des trouvailles qui remontent sur le rivage au gré des vagues mais restent toujours dans la zone humide. C’est aussi un terrain moins pratiqué puisqu’il nécessite un équipement spécialisé.

Voici quelques astuces vous permettant d’identifier les meilleurs spots sur sable humide des plages :

  •  si le sable humide est mou, passez votre chemin et faites quelques mètres : si un bijou est passé par là, il est sans doute déjà trop profond pour être détecté.
  • si le sable est dur et bien tassé : vous êtes au bon endroit !
  • Si par chance, celui-ci est visiblement composé de moitié par du gravier, le sable est alors assez ferme pour qu’il retiennent les bijoux. Trop de gravier serait par contre négatif car cela retiendrait un peu trop les déchets types tirettes de canettes et capsules de bières).
  • Si le sable est de couleur orange-marron, il s’agit certainement de la tourbe, probablement là depuis très longtemps ! Par conséquent, la zone a sans doute emmagasiné beaucoup de perte et potentiellement de belles trouvailles. Vous pourriez même y trouver de l’ancien !
  • si le sable est noir, vous devrez sortir le détecteur à Induction Pulsée : votre détecteur multi-fréquence ne vous sera pas d’une grande aide face à ce cas extrêmement difficile car le sable est très minéralisé et les effets de sol trop nombreux. L’induction pulsée sera en revanche particulièrement efficace qu’il s’agisse d’un détecteur ou d’un Scuba Hector !
Share.

Leave A Reply